Quels aliments éviter pendant la période de grossesse

Pendant la période de grossesse, la diète de la mère joue un rôle important pour le développement sain du fœtus. Vous savez que vous devez consommer des aliments riches en vitamines et minérales, vous reposer bien et éliminer tout facteur de stress, qui pourrait affecter votre santé et celle de votre bébé. En ce qui concerne l’alimentation, il y a quelques aliments qu’il faut impérativement éviter.

Aliments semi-cuits ou crus

Les produits semi-cuits peuvent contenir de nombreuses bactéries. La viande de bœuf ou de porc, les fruits de mer, les sauces et les gâteaux crémeux sont des aliments qui peuvent être contaminés de Salmonelle, le type la plus commune infection alimentaire, ayant les symptômes suivants : fièvre, diarrhée et crampes abdominales. Une telle infection peut affecter le fœtus, c’est pourquoi il est recommandé de prêter beaucoup d’attention à la cuisson de la nourriture.

Maquereaux et harengs

Le poisson est une bonne source de protéines et d’acides gras Oméga-3, qui contribuent au développement du cerveau du bébé. Malgré cela, certains types de poissons contiennent un niveau élevé de mercure, qui peut affecter le système nerveux du fœtus. L’Administration des Médicaments des États-Unis recommandent aux femmes enceintes d’éviter la consommation de : poisson-épée, requin, maquereau et hareng.

Produits laitiers non pasteurisés

Les produits laitiers, comme le lait, la mozzarella et le fromage de vache peuvent être inclus dans la diète pendant la période de grossesse. Cependant tout produit laitier à base de lait non pasteurisé n’est pas recommandé aux femmes enceintes afin d’éviter l’apparition des toxi-infections alimentaires, causée par la bactérie listéria. Les symptômes de la présence de cette bactérie dans le corps des femmes enceintes ressemblent à ceux d’une grippe pas très grave : maux de tête, douleurs musculaires, fièvre, nausée et vomissement. L’infection peut se produire à n’import quel moment de la période de grossesse, mais son présence est plus fréquente dans le troisième trimestre, quand le système immunitaire est plus affaibli.

Excès de café et d’alcool

Le café en quantité excessive peut nuire à la santé du fœtus, vu que ses effets peuvent dépasser le niveau du placenta et affecter les battements du cœur du bébé. De même, de nombreuses études ont montré que la consommation excessive de café peut augmenter le risque d’avortement, c’est pourquoi les médecins recommandent une consommation quotidienne de 20 milligrammes de café.