Généralités

Les troubles anxieux comprennent une série de problèmes, comme : l’anxiété généralisée, la phobie sociale, des phobies spécifiques (déclenchées par un objet externe, par exemple la phobie d’insectes, la peur des espaces clos ou ouverts), l’attaque de panique, le trouble obsessionnel- compulsif, les stress post-traumatique.
L’anxiété représente un problème très fréquent dans la vie quotidienne. Environ 25% de la population souffre d’anxiété qui nécessiteraient un traitement dans une certaine période de leur vie, tandis qu’environ 25% de la population est atteinte d’une forme d’anxiété moins sévère (par exemple, la peur des souris ou la peur des araignées).

Table des matières

  • Généralités
  • La différence entre l’anxiété et la peur
  • Les symptômes des troubles anxieux
  • Typologie des troubles anxieux
  • Les troubles anxieux graves
  • Il est possible de guérir l’anxiété

La différence entre l’anxiété et la peur

Chacun d’entre nous a traversé des expériences de peur intense, qui est par ailleurs une émotion tout à fait humaine normale et qui sert à nous aider dans la confrontation avec le danger. Il y a par contre des personnes qui vivent une peur intense et irrationnelle, non justifiée par la présence d’une situation dangereuse
Une personne anxieuse continue à ressentir une inquiétude permanente qui interfère avec son quotidien. Cela peut faire preuve de la présence d’un trouble anxieux. Tout cela nous indique que l’anxiété ressentie par une personne est une sorte de peur très intense et non justifiée par un danger réel.

Les symptômes des troubles anxieux

Le trait principal des troubles anxieux est le sentiment de peur ou/et pensées chroniques (constantes), répétitives d’inquiétude, représentant un élément de stress pour la personne en question et interférant avec les activités de sa vie (par exemple, la crainte d’une personne de participer à des entretiens d’embauche est déterminée par le fait qu’elle devra interagir avec des étrangers et elle évitera la situation en question de peur de n’être admise, aussi intelligente qu’elle soit, même si sa situation actuelle ne lui offre pas la satisfaction envisagée).
D’autres symptômes communs à tous les types des troubles anxieux :

  • Réactions physiques – ex. soudeur battements cardiaques rapides, difficultés respiratoires, nausée, évanouissement.
  • Pensées dysfonctionnelles – ex. «si je prends la parole devant un public et que je commette une erreur, tout le monde pensera que je suis bête ».
  • La conduite évitante– une personne anxieuse peut arrivez à éviter beaucoup de situations. Le fait d’avoir des pensées négatives et d’évaluer irrationnellement les situations lui provoquant l’anxiété, des émotions négatives très intenses, de fortes réactions physiques et éventuellement des expériences négatives, place la personne dans un cercle vicieux, dont on ne peut pas s’échapper (par ex. l’étudiant T. est très anxieux à l’idée de la soutenance d’un travail devant le public, mais il doit soutenir sa dissertation. Il se sent très anxieux, et cela dure depuis toute une semaine, et il a beaucoup appris pour que tout soit parfait et qu’il ne soit pas confronté à un échec, mais le fait d’avoir pensé trop au moment de la passation et que ses professeurs auront l’idée qu’il est idiot, l’a rendu très ému, ce qui a naturellement entraîné de petits échecs dans sa présentation, qu’il a ensuite interprété comme des erreurs catastrophiques et a refusé à partir de ce moment-là de soutenir des travaux devant un public, ayant le résultat d’éviter totalement ce type de situations.

Type de troubles anxieux

L’anxiété généralisée. Il s’agit de la peur exagérée et le souci à l’égard de choses communes. Dans le centre de l’anxiété il peut y avoir les amis, la famille, la santé, le travail, l’argent, ou le fait de rater une rencontre importante (en fait, tout ce qui est important pour la personne peut capter son centre d’intérêt comme focus de l’anxiété).
Nous parlons d’anxiété généralisée si le souci exagéré est présent presque tous les jours, pendant 6 mois, si la personne a du mal à contrôles son anxiété.
De plus, la personne atteinte d’anxiété généralisée ressent un ou plusieurs symptômes dans la liste suivante :

  • irascibilité et irritabilité
  • fatigue
  • insomnie
  • problèmes de concentration (elle ne se sent pas à même de réfléchir).

La phobie sociale

La phobie sociale consiste en la peur de n’être évalué ou jugé négativement par les autres. C’est pourquoi les personnes atteintes de phobie sociale ont peur de s’engager à des actions susceptibles de les humilier devant le public – par ex. parler devant un auditoire, utiliser des toilettes publiques, manger ou boire en public, ou toute autre situation pareille, y compris le comportement aux fêtes ou au travail. Les personnes atteintes de phobie sociale peuvent ressentir de la peur dans une ou plusieurs situations. Cette peur peut les déterminer à éviter à tout prix les situations ou les personnes qui la déclenchent.

Les phobies spécifiques

La personne atteinte par une phobie spécifique ressent une peur persistante et irrationnelle concernant un objet ou une situation spécifique. La peur peut aussi se déclencher dans la présence de certains animaux, lieus ou personnes et peut être si intense que la personne atteinte manifestera des symptômes physiques intenses ou même des attaques de panique.
Les objets de ces phobies peuvent être les chiens, le sang, les tempêtes, les araignes, les aiguilles, ou d’autres objets et situations ; en tout cas, l’anxiété ressentie est exagérée et troublante.
Les adultes atteints de phobies sont d’habitude conscients du fait que leur peur est exagérée et irrationnelle. En tout cas, leur besoin d’éviter l’objet ou la personne qui font l’objet de la peur peut leur restreindre la vie.

Le trouble panique

Les attaques de panique sont commune aux humains, à la différence aux troubles panique, qui dont l’occurrence est plus rare.
Les attaques de panique peuvent ne pas concerner une certaine situation, mais peuvent se produire spontanément. Afin de diagnostiquer une personne d’un trouble panique, elle doit avoir eu environ 4 attaques par mois, sur une période plus étendue. Le trouble panique peut être diagnostiqué également s’il existe une peur intense et persistante à l’égard de l’apparition d’une autre attaque de panique.

Les troubles obsessionnels-compulsifs

Les personnes atteintes de ce trouble ont des pensées (une femme qui a l’impression d’être trompée par son mari sans aucun indice) ou des impulses (obsessions) intrusives, involontaires et non souhaitées. En même temps, elles se sentent obligées d’effectuer de rituels mentaux et comportementaux, par ex. de se laver les mains, de prendre des douches très fréquents, ou de vérifier certaines actions plusieurs fois (par ex. si elles ont renfermé la porte ou si elles ont éteint le feu de cuisine). Elles sont d’habitude conscientes de l’irrationalité et de la nature excessive de leur comportement et de leurs pensées.

Le trouble de stress post-traumatique (le PTSD)

Il apparaît à la suite d’un événement extrêmement traumatique. L’événement peut être récent (ex. accident de voiture, abus physique) ou il peut être déterminé par une expérience du passé (ex. un abus sexuel de l’enfance). Les réactions de souffrance, choque et colère sont des réactions normales après les événements traumatiques. Les personnes atteintes de PTSD manifestent des réactions sévères, prolongées et intrusives qui affectent d’une manière dramatique leur vie quotidienne. Ces réactions peuvent inclure des pensées ou des images intrusives sur la situation traumatisante, étant aussi ou bien plus stressante que l’événement original. D’habitude, les gens commencent à éviter les situations ou les événements leur rappelant du trauma, y compris les lieux et les situations similaires.

Les troubles anxieux peuvent avoir de graves conséquences

Les troubles anxieux peuvent déclencher l’isolation sociale et à la dépression clinique, pouvant altérer la capacité de la personne de travailler, d’apprendre ou d’entreprendre des activités de routine. Ils peuvent nuire aux relations avec les amis, la famille et les collègues. L’état de dépression peut être une maladie très sérieuse à risque élevé de tendance d’autodestruction et suicide.

Il est possible de guérir les troubles anxieux

Les troubles anxieux peuvent être guéris par traitement et assistance spécifique. Les traitements effectifs contre les troubles anxieux peuvent inclure :

  • les thérapies cognitives comportementales – ayant le but de changer les schémas de penser, les croyances et les comportements susceptibles de déclencher l’anxiété. Une partie de la thérapie peut inclure l’exposition graduelle, par laquelle la personne est exposée à des situations qui déclenchent l’anxiété. Le processus est appelé désensibilisation
  • le management de l’anxiété et les techniques de détente – par ex. l’hypnothérapie, la méditation, les exercices de respiration etc.
  • la médication – l’administration d’antidépressifs et de sédatifs

Les anxiétés non traités peuvent avoir de graves conséquences ainsi sur la vie de la personne atteinte, que sur ses relations !