Conseils médicaux

Pourquoi opter pour les traitements homéopathiques ? Pour répondre à cette question, vous allez voir dans l’article suivant qu’est-ce qu’on entend par traitement homéopathique, quels sont les origines des remèdes homéopathiques et quels sont les avantages d’un traitement homéopathique.

Qu’est-ce qu’on entend par traitement homéopathique ?

Un traitement homéopathique est une thérapie naturelle douce qui a été fondée par Samuel Hahnemann (médecin allemand) en 1796. C’est un traitement qui consiste à traiter une maladie à l’aide des mêmes substances qui ont entraînées les symptômes de cette dernière. Il est à souligner que ces substances sont prescrites à très faible dose. Ce type de thérapie peut agir sur plusieurs maladies. Il peut par exemple lutter contre la fatigue mentale, il peut résoudre le problème de la carence en fer. Parfois, l’homéopathie est même considérée comme un antioxydant naturel. Les traitements homéopathiques reposent généralement sur trois principes différents, à savoir :

– La similitude : la similitude est le premier principe de l’homéopathie. D’après le docteur Samuel Hahnemann, quand une substance peut provoquer à forte dose un symptôme, elle peut à faible dose guérir ce même symptôme ;

– L’infinitésimalité : une thérapie homéopathique est basée sur la prescription d’une substance à très faible dose ;

– La personnalisation : un traitement homéopathique varie en fonction des réactions physiques de chaque individu. Même si deux personnes présentent les mêmes symptômes, elles sont traitées différemment

Pour plus d’informations, consultez ce site : www.traitement-homeopathique.com

Zoom sur les origines des remèdes homéopathiques

Pour commencer, notez bien que le traitement homéopathique n’est pas une phytothérapie ; ce sont deux concepts totalement différents. Les remèdes homéopathiques ne proviennent pas uniquement des substances végétales mais proviennent également des substances animales, des substances hormonales, des substances minérales et des synthèses chimiques.

–  D’origine animales : nombreux sont les remèdes homéopathiques issus soit des sécrétions d’animaux, soit de l’animal lui-même, soit d’une partie de son corps, soit de son venin. En général, ces substances sont collectées à l’état frais ou à l’état de dessèchement. Le plus souvent, les remèdes provenant des substances animales sont issus des murex ou des chenilles ;

– D’origine végétales : les remèdes provenant des substances végétales sont fréquemment fabriqués à partir des écorces, des fleurs, des racines ou des feuilles de diverses plantes. Pour que ces plantes maintiennent leurs vertus ainsi que leurs fraîcheurs, ces dernières sont cueillies avec soin. Les plantes les plus utilisées dans les traitements homéopathiques sont : les pivoines, les camomilles, les belladones ou les sapins ;

– D’origine hormonales : sachez que certains remèdes homéopathiques sont également issus des sécrétions de glandes hormonales. Ils peuvent par exemple provenir des digitalines ou des insulines ;

– D’origine chimiques : ces types de remèdes sont fréquemment issus des Glonoïnums, des arsenics album ou des aluminas ;

– D’origine minérales : pour finir, sachez que certains remèdes homéopathiques sont aussi élaborés à partir des fers, des cuivres ou à partir de l’or.

Quels sont les avantages d’un traitement homéopathique ?

Les avantages d’un traitement homéopathique sont plutôt nombreux :

– c’est un traitement qui ne peut entraîner en aucun cas un effet secondaire ;

– le traitement homéopathique ne présente aucune contre-indication ;

– c’est une thérapie qui peut convenir à toutes tranches d’âges ;

– il peut aider un individu à perdre du poids ;

– un traitement homéopathique peut soigner les rhumes ;

– il améliore les sommeils ;

– il peut alléger les douleurs engendrées par l’arthrose ;

– il réduit les symptômes de l’asthme chronique ;

– il peut lutter contre les maux de tête et les migraines ;

– il peut lutter contre le stress et l’anxiété ;

– il permet de réduire les symptômes du VIH ;

– il peut guérir les diarrhées.