Généralités

L’éjaculation précoce est le manque de contrôle sur l’éjaculation, plus d’une fois et plus tôt que les deux partenaires ne le souhaitent. Bon nombre d’hommes ont on orgasme plus vite qu’ils ne le souhaitent.
L’éjaculation précoce devient un problème seulement dans le cas où elle se passe trop souvent. Il existe une variété de traitements disponibles contre l’éjaculation précoce, y compris certains types d’exercices, thérapies et médicaments.

Causes

Pendant plusieurs années, les experts en sexologie, ont eu la tendance de considéré que l’éjaculation précoce est une condition antérieure. Selon cette théorie, l’homme aurait essayé de se dépêcher pendant ses premières expériences sexuelle, afin d’éviter d’être surpris. Il semble quand même que cette théorie ne soit pas universellement valable. Du point de vue évolutif, il est possible que les hommes ayant eu un orgasme plus vite fût ceux qui désiraient avoir des enfants pour augmenter le nombre des membres de leur tribu.

Symptômes

Le principal symptôme de l’éjaculation précoce est l’éjaculation qui apparaît avant que les deux partenaires ne le souhaitent, provoquée par le souci ou le stress. Néanmoins, le problème peut apparaître dans de différentes situations sexuelles, même pendant la masturbation. Les médecins classifient, en général, l’éjaculation précoce comme primaire ou acquise (secondaire).

Ils considèrent que l’éjaculation précoce primaire est caractérisée par :
• Ejaculation qui succède toujours ou presque toujours à la première minute de pénétration vaginale
• L’incapacité d’attarder l’éjaculation dans la plupart des cas de pénétration vaginale
• Des expériences négatives personnelles, comme le stress, la frustration ou le rejet de l’intimité sexuelles.
L’éjaculation précoce secondaire a les mêmes symptômes que celle qui apparaît tout au long de la vie d’une personne.

Il y a une seule différence importante :
• L’éjaculation précoce secondaire apparaît chez les personnes qui ont expérimenté antérieurement des relations intimes sexuelles satisfaisantes, sans problèmes d’éjaculation.
Traitement
Il est important de demander l’aide d’un médecin ou d’un sexologue. Il existe de multiples traitements qui pourraient inclure :
• La méthode Master&Johnson – nommée d’après les noms des fameux chercheurs sexologues, cette technique suppose l’apprentissage d’une technique par laquelle les sensations qui apparaissent avant l’orgasme sont tenues sous contrôle. Chaque fois que l’homme a la sensation d’avoir un orgasme, il doit se contrôler et se reposer.
• Les exercices Kegel – ces exercices ont été conçues dans le but de consolider le niveau du planché pelvien. Afin d’identifier les muscles sur le pubis, urinez et essayer ensuite de stopper le jet d’urine. Cette action doit être pratiquée lorsque la vessie est vide. Contractez vos muscles pendant 10 secondes et relâchez-les après. Répétez l’exercice en 10 fois, trois fois par jour.

• Psychothérapie et conseil psychologiques – tout type d’anxiété derrière l’activité sexuelle a les chances d’être exploré et guéri.

Facteurs de risque

Il y a divers facteurs de risque qui pourraient augmenter le risque de l’éjaculation précoce, y compris :
• Les disfonctionnements érectiles : vous pourrez avoir un risque augmenté de manifester une éjaculation précoce, si, de manière occasionnelle ou constante, vous rencontrez des difficultés pour obtenir ou maintenir une érection.
• Les problèmes de santé : une préoccupation médicale qui donne naissance à l’anxiété pendant l’acte sexuel, comme un problème cardiovasculaire, qui pourrait déterminer l’apparition précoce de l’éjaculation.
• Le stress : la pression émotionnelle ou mentale, visant tout aspect de la vie, peut jouer un rôle important ou bien peut limiter la capacité d’une personne de se relaxer et de se concentrer pendant l’acte sexuel.
• Certains médicaments : qui pourraient empêcher l’action de certaines substances chimiques d’affecter le cerveau, ce qui pourrait déterminer l’éjaculation prématurée.

Prévention de l’éjaculation précoce

• La distraction de l’attention : lorsque le niveau d’excitation est élevé et l’orgasme semble approcher, l’homme doit inspirer profondément et penser à des choses ennuyeuses. Quant le degré d’excitation baisse, à condition que l’érection reste, l’activité sexuelle devra être continuée.
• Les crèmes désensibilisantes, contre l’éjaculation précoce. Ces crèmes agissent comme un anesthésique local. Même les préservatifs peuvent avoir le même effet, par la diminution de la sensibilité. L’acte sexuel est ainsi prolongé.
• La masturbation peut prévenir l’éjaculation précoce.
Il est bon de savoir qu’afin de dépasser l’éjaculation précoce, la première ressource nécessaire est le temps. La pratique est très importante. Au cas où vous ne constateriez aucune amélioration, vous pouvez faire appel aux psychothérapeutes spécialisés en troubles sexuels.