L’espace derrière le tympan, l’oreille moyenne, ferme le système auditif et est un espace vide. Les sécrétions naturelles qui s’y forment sont éliminées par un trajet interne nommé la Trompe d’Eustache. Ces sécrétions ne fonctionnent pas toujours très bien, probablement à cause du manque du développement complet et n’ayant pas donc la résistance nécessaire. C’est pourquoi les sécrétions ne sont pas totalement éliminées. Lorsqu’un problème apparaît au niveau de la Trompe d’Eustache, il existe le risque d’accumulation des liquides derrière le tympan. S’il y a des bactéries situées à l’intérieur des voies nasales, leur multiplication est favorisée dans ces liquides, ce qui provoque l’infection. Souvent, après un rhume, le nez est bouché et c’est pourquoi l’otite moyenne apparaît souvent pendant ou après les rhumes.

Symptômes

D’habitude le mal à l’oreille et la fièvre sont les symptômes les plus rencontrés. Certains enfants peuvent manifester uniquement la fièvre et n’avoir aucun autre symptôme, malgré l’infection. L’otite peut être identifiée par l’examen de l’oreille à l’aide d’un instrument appelé « otoscope ». C’est à l’aide de cet instrument que le médecin peut regarder directement le tympan, qui est rouge et parfois bombé à cause de la pression du liquide infecté. Les complications graves sont rares mais elles existent. L’otite moyenne peut mener à l’infection des membranes qui enveloppent le cerveau (méningite), à l’infection des os qui enveloppent l’oreille ou la contamination bactérienne du sang. A cause du risque d’apparition de ces complications, l’administration des antibiotiques par voie orale est pleinement justifiée.

Traitement

Les antibiotiques sont d’habitude prescrits pour une période de trois, cinq ou sept jours, en fonction du type de l’otite. Le traitement doit être suivi si longtemps que le médecin le conseille, même si les symptômes s’améliorent avant la fin du traitement. Une atténuation est généralement ressentie dans les 48 premières heures à partir du début de l’administration des antibiotiques. Pendant ces 48 premières heures les symptômes persisteront, mais cela n’indique pas que les antibiotiques ne fonctionnent pas. L’enfant doit être à nouveau examiné afin de constater s’il s’impose un changement de l’antibiotique. A la fin du traitement avec des antibiotiques, l’enfant doit être gardé sous observations pour se rassurer que l’infection a été complètement éliminée.

Les antibiotiques sont-ils nécessaires ?

L’utilisation des antibiotiques a été longtemps soumise aux débats des spécialistes qui soutiennent que la cause de certaines infections seront les virus et non pas les bactéries. Les antibiotiques ne sont pas efficaces contre les virus et c’est pourquoi certaines personnes craignent leur utilisation excessive. Les études ont montré qu’environ 30% des otites moyennes ne guérissent pas sans l’aide du traitement avec antibiotiques.
Il en résulte que 70% des otites ne guérissent pas sans traitement. Le problème c’est que les 30% des cas ne peuvent pas être dépistés par un simple examen de l’oreille. L’identification est très importante parce que l’otite moyenne non traitée peut entraîner de très graves complications infectieuses.
Dans certaines situations, dans le cas des enfants plus âgés, par exemple, certains médecins peuvent recommander la surveillance du patient jusqu’à ce que l’infection disparaisse, sans administrer des antibiotiques. Par contre, si l’infection est grave, le médecin doit prescrire un antibiotique. Ce choix dépend entièrement de la situation.

Et si l’infection réapparaît ?

Les plus fréquentes réapparitions de l’otite moyenne sont la réapparition ou la persistance de l’infection, la présence constante du liquide dans l’oreille moyenne, malgré le traitement avec antibiotiques. La diminution des capacités auditives entraîne la compréhension tardive des paroles chez les enfants qui sont en train d’apprendre à parler. Si l’infection persiste malgré le traitement avec antibiotiques, il y a deux possibilités : soit d’administrer des doses réduites de l’antibiotique (traitement prophylactique), soit de subir une petite intervention chirurgicale – tympanostomie – effectué par un médecin spécialiste ORL (Oto-rhino-laryngologie), qui consiste en l’insertion dans le tympan d’un petit tube en plastique dans l’oreille pour drainer le liquide par l’extérieur. Ce tube est utilisé jusqu’à ce que le système naturel, la Trompe d’Eustache, se développe.
La plupart des enfants arrivent à dépasser ce problème sans subir des conséquences permanentes sur l’ouïe.