La cystite, souvent mal interprétée comme une infection des ovaires par bon nombre de femmes, représente une inflammation de la vessie urinaire, suite à la pénétration des bactéries par l’urètre, le canal par lequel l’urine est éliminée. Ce problème affecte notamment les femmes, les statistiques montrant qu’environ une sur trois femmes âgées de moins de 24 ans sont confrontées à de tels problèmes du canal urinaire.

Les hommes ne sont pas confrontés à ce problème grâce à la longueur de leur urètre, ce qui empêche la bactérie d’y pénétrer et de s’y multiplier afin d’affecter l’état de santé.

Parmi les symptômes de la cystite il y a

– Une douleur en urinant ou juste après le processus de miction (une sensation de brûlure ou piqûre dans la zone génitale), le besoin fréquent et urgent d’uriner, sans éliminer une quantité normale d’urine, une urine foncée et odorante, la présence du sang dans l’urine, ce qui n’est visible qu’au microscope, une douleur pendant l’acte sexuel et de fortes douleurs au niveau du ventre ou au bas du dos.
– De même, ces symptômes peuvent être accompagnés par une fièvre, léthargie eu mauvais état général de la sante. Les personnes plus âgées ressentent également la perte du contrôle de la fuite de leur urine, affection connue sous le nom d’incontinence urinaire.

Bien que les symptômes en soient douloureux et gênants, ils disparaissent souvent au bout de 4 à 9 jours, sans aucun traitement spécifique. Malgré tout cela, si les manifestations s’aggravent ou persistent sur une période supérieure à 2 semaines, il est conseillé de prendre rendez-vous avec votre médecin spécialiste, pour qu’il vous prescrive des antibiotiques contre ce problème.

Il ne faut pas non plus négliger le fait qu’une infection au niveau du canal urinaire peut avoir pour cause une maladie sexuellement transmissible, comme par exemple la chlamydia, et dans ce cas-là une visite chez votre gynécologue doit être programmée d’urgence !
Parmi les causes qui peuvent conduire à l’apparition de la cystite, il y a : le contact sexuel sans protection ou même le toucher des zones intimes (ce qui peut entraîner l’épanouissement des bactéries, l’hygiène précaire, les bains à bulles ou l’utilisation de certains produits cosmétiques qui contiennent du parfum qui irrite l’urètre et la vessie urinaire.
La cystite peut aussi avoir pour cause la grossesse, parce qu’elle entraîne une pression plus élevée sur l’utérus ce qui empêche d’éliminer complètement l’urine de la vessie, ce qui favorise l’apparition des bactéries.

Le diabète peut également être compté parmi les causes de la cystite, étant donné le niveau élevé de sucre dans l’urine, ce qui favorise l’apparition des bactéries.

Les femmes dans la période de post-ménopause sont aussi très exposées au risque d’avoir mal aux ovaires, vu que le niveau baisse d’œstrogène baissé affecte la capacité de l’organisme de se défendre contre les attaques microbiennes.

De même, les personnes atteintes par des pierres aux reins, celles qui ont eu un implant ou un stérilet pendant longtemps ou celles qui ont des tumeurs au niveau de la vessie sont plus exposées au risque de développer une cystite.

Comment traiter la cystite ?

Le plus souvent, la cystite peut être facilement traitée à la maison. Les traitements naturistes qui peuvent améliorer les symptômes et qui facilitent la guérison consistent en :
• L’administration des anti-inflammatoires, comme l’ibuprofène ou le paracétamol, qui améliorent les douleurs et réduisent la fièvre ;
• Certains médicaments qui sont composés de potassium et citrate de sodium, ingrédients qui mènent à la réduction de l’acidité de l’urine et l’élimination du déconfort ressentis à l’urine ;
• Boire un demi-verre d’eau où vous avez dissout une petite-cuillère de bicarbonate de soude – ce qui entraînera la baisse de l’acidité de l’urine
• Augmenter la quantité des liquides afin d’aider à la dilution de l’urine et à l’élimination de l’infection ;
• Eviter la consommation d’alcool, de café et des boissons gazeuses, qui favorisent l’irritation de la vessie urinaire ;
• Se reposer et éviter l’effort physique soutenu, tout comme les situations stressantes ;

Peut-on prévenir la cystite ?

Bien-sûr ! Voilà quelques mesures préventives :

1. Boire assez de liquides, en évitant l’alcool, la caféine, la théine et les jus de fruits ;
2. Boire du jus de Cranberry – les études montrent que ce fruit a la propriété de prévenir l’attachement des bactéries à la paroi de l’urètre ;
3. Utiliser du linge de qualité ;
4. Aller aux toilettes à chaque fois qu’on a envie d’uriner, parce que l’abstention peut provoquer l’inflammation de la vessie ;
5. Bien laver les zones intimes après tout contact sexuel et uriner au moins au bout de 15 minutes après la fin du contact.