Un diabète non traité ou mal contrôlé peut entraîner bon nombre de problèmes.

L’hyperglycémie

L’hyperglycémie expose les malades de diabète à de nombreuses complications, telles que :
Au niveau des yeux : la baisse de la vue et même cécité, sous quelques ans ;
Au niveau des reins : insuffisance rénale progressive ;
Au niveau des nerfs périphériques : polynévrites ;
Au niveau de tous les organes : infections.

La cétoacidose

En l’absence aigue et importante de l’insuline, le sucre en excès (une glycémie supérieure à 1,80 g/l) passe dans l’urine en entraîne l’eau en provoquant ainsi une déshydratation extrêmement dangereuse pour l’organisme. Les cellules dépourvues de sucre prennent l’énergie dont elles ont besoin des graisses. Les déchets des graisses sont des acides qui, une fois délivrés dans le sang, provoquent une acidose très dangereuse pour l’organisme et même incompatible avec la vie, si elle est prolongée.

L’hypoglycémie

Le traitement du diabète peut entraîner une baisse excessive du niveau du sucre dans le sang (hypoglycémie). Elle est annoncée par des symptômes tels que : des sueurs, des palpitations, une famine brusque et violente. (Attention, car ces la présence de ces symptômes peut être masquée par certains médicaments, appelés bétabloquants, utilisés dans le traitement de l’hypoglycémie et de l’angine pectorale.)
L’hypoglycémie peut être rapidement corrigée par l’ingestion de sucre. Une hypoglycémie prolongée peut entraîner un coma qui peut être traitée par l’injection de Glucogon (une hormone pancréatique qui a un effet opposé à l’insuline) si le patient suivait un traitement à insuline, ou par une injection intraveineuse avec glucose, s’il administrait un médicament par voie orale.

Quoi faire ?

Dans le cas du Diabète de Type 1
Le traitement conseillé est l’insuline. Ce traitement ne sera prescrit que par le médecin et sera suivi sous surveillance médicale stricte. C’est un traitement vital qui sera suivi tout le reste de la vie du patient.
La duré de la vie d’un diabétique bien traité (dont les valeurs de la glycémie se situent près des valeurs normales dans un cycle de vingt-quatre heures) peut être la même que celle d’une personne saine.

Attention !

Le diabète le plus fréquent et qui a le plus du mal a être dépisté est le Diabète de Type 1 car il s’installe chez des personnes apparemment saines et n’est pas annoncé par aucun signe révélateur. C’est pourquoi tout adulte obèse devra se faire tester régulièrement le niveau de la glycémie à jeun et après les repas

Médicaments antidiabétiques

Tous les médicaments antidiabétiques ont pour but de normaliser le niveau du sucre (glucose) dans le sang.
Il y a quatre types de médicaments antidiabétiques qui sont utilisés séparément ou associés.

– Les biguanides, qui diminuent la production hépatique du glucose et favorisent la pénétration du glucose dans l’organisme.
Ils ne sont pas indiqués en cas d’insuffisance rénale. Effets secondaires des biguanides : diarrhée

– Les sulfamides hypoglycémiants, qui se différencient par leur concentration et durée d’action.
Elles stimulent la sécrétion d’insuline du pancréas. L’alcool, tel que de nombreux médicament, comme l’aspirine peur en annuler les effets (Maninil, Tolbutamid).

– Les inhibiteurs des alphaglucosidases, qui bloquent l’action des enzymes digestives qui cassent les grandes molécules de sucre grandes et les transforment en glucose absorbable. L’absorbation est ainsi ralentie, ce qui a pour effet la diminution du pourcentage du sucre dans le sang après les repas.
Effets secondaires : diarrhée

– L’insuline. L’insuline est obtenue par extraction et purification, des animaux, par semi-synthèse ou méthodes génétiques. En fonction de la rapidité ou la durée de l’action, il existe des insulines rapides, des insulines intermédiaires et des insulines lentes ou extralentes.