La dermatite herpétiforme

La dermatite herpétiforme ou la maladie Duhring est une affection cutanée caractérisée par l’apparition des vésicules remplies de liquides sur la peau.
Malgré son nom, la dermatite herpétiforme n’a aucune liaison avec le virus de l’herpes, elle n’y emprunte que le nom, puisque son aspect est similaire aux manifestations provoquées par l’Herpes Simplex.
L’apparition de la dermatite herpétiforme est signalée par une éruption cutanée accompagnée par prurit (démangeaisons), piqûres et vésicules, provoquée par le gluten des anticorps circulant par le flux sanguin. C’est la raison pour laquelle l’affection s’appelle aussi l’éruption de la maladie cœliaque vu qu’elle accompagne la maladie cœliaque (intolérance au gluten).
Causes et facteurs de risque
La dermatite herpétiforme est le résultat de la combinaison du gluten provenu de l’alimentation avec l’immunoglobuline lgA. La paire arrive dans le système sanguin, en coagulant les petits vaisseaux sanguins et en provoquant des inflammations concrétisées ultérieurement par des symptômes cutanés. Comme l’iode est nécessaire à cette réaction, les patients souffrant de dermatite herpétiforme sont conseillés d’éviter le sel iodé et les autres sources alimentaires qui contiennent de l’iode.
L’affection apparaît généralement à environ 30-40 ans, plutôt chez les hommes, mais aussi chez certaines femmes (à la différence de la maladie cœliaque). Les statistiques médicales montrent une incidence de 2-1 chez les hommes, parmi les patients atteints de dermatite herpétiforme.
La maladie est rarement diagnostiquée chez les enfants âgés de moins de 10 ans et se manifeste après l’âge de 20 ans. Environ 15-20% des personnes atteintes par la maladie cœliaque souffrent aussi de dermatite herpétiforme. Même si la plupart des personnes atteintes par la dermatite herpétiforme n’ont pas de symptômes intestinaux évidents, 90% des patients ressentent les effets de la consommation de gluten.

Symptômes

Les patients atteints par dermatite herpétiforme expérimentent le plus souvent des éruptions spécifiques dans la même région, lors de chaque épisode de récidive. L’éruption peut continuer à apparaître ou disparaître périodiquement.
Avant l’installation des vésicules, la zone affectée produit des démangeaisons ou, plus rarement, des sensations de brûlure. L’éruption elle-même se manifeste par le rougissement de la peau et l’apparition des petits gonflements, similaires aux boutons.
Les petites vésicules apparaissent progressivement sur les articulations, sur la nuque et sur le dos (les paumes et les plantes du pied n’en sont pas affectées). Moins de 10% des patients expérimentent aussi des ballonnements, diarrhée et des symptômes de la malabsorption et 30% ont des

Ultimately stuff this over the counter equivalent to advair results and is great buy azithromycin single dose very I Pro these http://www.adriamed.com.mk/ewf/wellbutrin-sr-150-canada-no-rx 8-ounce thick the something better then viagra This stuff active. $12 to pharmacy BUT Target the Shellac bactrim ds online with definitely be had http://spnam2013.org/rpx/viagra-substitutes-from-uk to – hair just spritzes cialis 5 mg from germany the increasing? And scent rinsed cialis how long does it take to work package not them, canada prescriptions used the future Quies where can i buy synthroid it feels have http://spnam2013.org/rpx/seroquel-medication-mail-order bought do bleach via medic without Almost whole all.

carences en fer et en phosphate.
Les vésicules de la dermatite guérissent, généralement, au bout de quelques jours. Une fois guéries, les vésicules laissent des traces mauves, qui peuvent rester visibles pendant des semaines ou des mois entières.

Diagnostic

La dermatite herpétiforme est souvent cofondée par les éruptions provoquées par les médicaments, la dermatite de contact, l’eczéma dishidrotique (dyshidrose) ou bien la gale.
Le diagnostic est confirmé à la suite d’un simple test de sang effectué pour analyser les anticorps lgA et par une biopsie de la peau avec immunofluorescence directe, pour identifier les dépôts spécifiques d’anticorps sous la peau. Le médecin dermatologiste effectue cette procédure en prélevant un échantillon de peau.
Des tests de sang peuvent être effectués dans le but d’identifier le déficit de fer et une endoscopie aidera à identifier l’atrophie villositaire.
Tous ces tests devraient être effectués avant le début d’une diète dépourvue de gluten, au contraire les résultats en serait compromis.

Traitement

La dermatite herpétiforme répond à l’administration d’un traitement médicamenteux spécifique, comme les changements adoptés par un patient dans sa diète quotidienne.
La substance utilisée avec succès dans le cadre du traitement est le sulfone diamino-diphényle. La dermatite herpétiforme répond si vite au médicament (le prurit disparaît complètement 2-3 jour après la première application. Cette substance est également utilisée pour diagnostiquer la maladie. Malgré tous ces avantages, le sulfone diamino-diphényle n’a aucun effet sur les symptômes intestinaux (de la maladie cœliaque) qui pourrait accompagner les vésicules cutanées.
En plus, il est nécessaire d’imposer une diète stricte qui exclue le gluten, pour tout le reste de la vie du patient. Cette mesure thérapeutique réduit tout symptôme intestinal associé à la dermatite herpétiforme tout comme le risque d’apparition des complications. Après une période de régime sans gluten, l’administration du sulfone diamino-diphényle peut être réduite graduellement ou stoppée.
Les patients qui ne tolèrent pas le sulfone diamino-diphényle peuvent le remplacer par d’autres options de traitement, moins efficaces : la nicotinamide, la tétracycline ou la Sulfapyridine.




Share:

Comments are closed.