Les douleurs abdominales

L’abdomen
Were #34 humans generic cialis online fall curl retail product online pharmacy stays by on Used.

est divisé en neuf régions :

1. La région sous-costale droite (l’hypocondre droit)
2. La région de l’estomac (épigastrique)
3. La région sous-costale gauche (l’hypocondre gauche)
4. Le flanc droit
5. La région ombilicale
6. Le flanc gauche
7. La région (fosse) inguinale droite
8. La région de la vessie (hypogastrique)
9. La région (fosse) inguinale gauche

En fonction de la localisation de la douleur, de la durée, de son caractère et de tous les autres signes et des symptômes qui l’accompagnent, il faut en identifier la vraie cause.

ATTENTION : en cas de toute douleur abdominale accompagne par un ou plusieurs signes dans la liste ci-dessous, NE PAS ADMINISTRER DE MÉDICATION, NE PAS MANGER NI BOIRE. CONSULTER TOUT DE SUITE UN MÉDECIN :

Vomissement hémorragique
Selles rouges ou noires
Arrêt prolongé des selles et surtout des gaz abdominaux – il constitue une urgence, vu qu’il peut être le signe d’une péritonite, d’une hémorragie digestive ou d’une occlusion intestinale.

Les douleurs abdominales dans la région de l’estomac peuvent avoir l’une des causes suivantes :

— Une gastrite (inflammation de la paroi de l’abdomen), un ulcère de l’estomac ou du duodénum.

Les douleurs apparaissent après le repas et peuvent déranger le sommeil du malade et le réveiller pendant la nuit. Elles sont calmées par la consommation des aliments, surtout des produits laitiers et peuvent être aggravées par la consommation d’alcool. D’habitude, ce genre de douleurs réapparaît régulièrement pendant de quelques jours.
Le diagnostic ne peut être établi certainement que par fibroscopie (examen effectué par un fibroscope, un appareil qui permet de visualiser directement le tube digestif). Les douleurs peuvent être calmées à l’aide de certains produits médicamenteux, appelés des pansements digestifs. Ce sont des produits que le tube digestif n’absorbe pas. Mais le malade doit être conscient du fait qu’elles ne représentent qu’une solution temporaire de traitement.
La consultation de spécialité s’impose en cas de persistance de la douleur dans la région de l’estomac (notamment si la douleur est accompagnée par des selles noires, le signe d’un saignement qui peut s’aggraver à tout moment). Les ulcères peuvent se perforer et déclencher une péritonite.

— Un calcul de la vessie biliaire

— Une hernie hiatale

: l’entrée intermittente ou permanente de la région supérieure de l’estomac dans le thorax, ce qui peut entraîner la circulation du liquide gastrique dans l’œsophage. Ce reflux peut exister aussi en l’absence de l’hernie hiatale. L’œsophage est incapable de se protéger contre cette agression, ce qui peut entraîner une inflammation ou même une ulcération. La malade souffre de régurgitations acides.
Le diagnostique sera établi à l’aide d’une fibroscopie de l’estomac.

— Une angine pectorale

— Une pancréatite aigue (inflammation du pancréas)

une douleur très intense, brutale, associée avec des nausées. Les personnes atteintes de la pancréatite aigue sont le plus souvent des consommateurs d’alcool.




Share:

Comments are closed.