café ou thé

Les chercheurs répondent à cette question : les deux.

Les hommes de science affirment que les chances des personnes consommant une tasse de café par jour d’être exposées à une attaque cérébrale sont réduites de 20% par rapport aux personnes qui se le refusent. Des mêmes avantages bénéficient aussi les personnes qui consomment 4 tasses de thé vert par jour.

Les études ont montré que les thés traditionnels ont un degré élevé de prévention contre un grand nombre de maladies, à condition qu’ils soient consommés régulièrement. La recherche a été faite sur un échantillon de 84.000 adultes de Japon pendant 13 ans.
C’est la première étude de masse portant sur les effets de la combinaison du thé vert et du café dans le risque des accidents vasculaires cérébrales. Un changement mineur dans la diète quotidienne peut entraîner des performances majeures pour garder un bon état de santé.
L’étude a pris en compte également les facteurs favorisants comme l’alcool, la fumée, l’âge, le sédentarisme. Les personnes atteintes par des maladies cardiovasculaires ou cancer n’ont pas été incluses dans l’étude. Après une période de 2-3 ans de consommation régulière de la combinaison café – thé vert, le risque d’accident vasculaire a été réduit de 14%.

Une tasse de thé ou de café par jour réduit de 20% le risque d’attaque cérébral.

Il existe deux types d’accidents vasculaires cérébraux : ischémiques et hémorragiques. Les accidents vasculaires cérébraux sont la conséquence d’une souffrance préexistante. Il n’existe pas d’accident vasculaire cérébral comme maladie primaire, chez une personne parfaitement saine, vu que l’accident vasculaire cérébral intervient quand il y a une anomalie au niveau de la paroi vasculaire ou à la suite d’autres maladies, d’habitude cardiaque, lorsque les vaisseaux cérébraux sont bouchés.
Bien que la manière d’action du thé vert soit inconnue, les chercheurs s’accordent affirmer que c’est le composant du thé connu sous le nom de catéchine qui protège les vaisseaux sanguins. Pour ce qui est du café, ce sont l’acide chlorogénique et la caféine qui, en plus d’aider à diminuer le risque d’accident vasculaire cérébral et réduit les chances de développer un diabète de type 2. Les deux boissons réduisent également le risque des attaques cardiaques.
Les chercheurs de l’Institut National de Santé de Maryland ont des raisons pour croire que ces deux boissons auraient une influence positive pour diminuer les chances de développer un cancer.