les enjeux de la traduction médicale

La traduction médicale est très exigeante et demande des traducteurs scientifiques très compétents et en grand nombre. Ce champ relie non seulement les entreprises et les clients, mais également les professionnels qui travaillent à améliorer la santé et la vie des personnes. Ce domaine ne s’applique pas uniquement à la diffusion des connaissances médicales, mais aussi aux nouvelles découvertes en médecine. La traduction médicale est essentielle pour fournir des services de soins de santé équivalents dans le monde entier. Les enjeux sont donc très importants.

Un énorme défi pour les entreprises mondiales

À mesure que la croissance mondiale de l’industrie médicale s’épanouit, de nombreux défis se posent à toutes les parties prenantes. Elles sont tenues de se conformer à diverses nouvelles exigences et réglementations. L’exactitude des informations sur les produits doit être au plus haut niveau, car la réputation de l’entreprise en dépend. De nombreux aspects juridiques doivent également être respectés pour que les produits médicaux puissent être vendus sur différents marchés à travers le monde. Les réglementations régionales doivent être respectées via une documentation dans les langues des marchés cibles.

En Europe, tous les fabricants médicalement liés doivent présenter la documentation dans les langues officielles des États membres de l’Union européenne. Les États-Unis exigent que toutes les informations et notices concernant les médicaments soient présentées en anglais. En Chine et au Japon, la documentation devrait être dans les langues locales. En plus de se conformer aux directives et réglementations officielles, les traducteurs doivent également tenir compte des sensibilités culturelles. C’est pour cela que les plus grandes firmes de la chaîne pharmaceutique font appel à une agence de traduction professionnelle. Si vous œuvrez dans le même domaine et que vous cherchez des équipes compétentes, rendez-vous ici.

Prise en compte du public cible dans la traduction médicale

Traduire la terminologie médicale nécessite plusieurs compétences cognitives qui vont de pair avec une communication efficace des messages. Des problèmes peuvent survenir si un traducteur médical utilise un langage compréhensible uniquement par des médecins et scientifiques, plutôt que de les adapter pour la population de patients ciblée. C’est par exemple le cas lorsqu’un traducteur utilise la dénomination de certains virus dans une rédaction articles scientifiques destinés à des profanes. Par exemple, la varicella est le terme médical anglais utilisé pour désigner la varicelle, mais il est fort probable qu’un patient anglophone ne soit pas familiarisé avec ce terme. En conséquence, lors de la traduction de documents en anglais pour des professionnels de la santé, un traducteur utilisera le terme «varicella», mais si l’article est destiné aux patients, il traduira le mot varicelle par « Chickenpox ».

La traduction dans la désignation de médicaments

En plus de traduire des maux et des maladies, les équipes d’un cabinet de traduction peuvent être confrontées à toute une série de problèmes lorsqu’elles tentent de produire des traductions de noms de médicaments sur ordonnance. Les médicaments de marque et les médicaments génériques, par exemple, peuvent avoir des noms spécifiques aidant à les identifier dans le pays où ils sont vendus. Comprendre la terminologie des médicaments génériques peut jouer un rôle important pour les traducteurs médicaux qui doivent traduire les noms de médicaments dans des documents destinés aux médecins et aux patients, d’autant plus que ces gens reconnaissent souvent un médicament particulier sous un nom différent. Par conséquent, le traducteur doit faire la part des choses et adapter sa traduction en fonction de la cible.

Les traducteurs médicaux continuent de constituer un pont important pour la compréhension de la terminologie médicale par les personnes de toutes nationalités. Sans l’expertise d’un cabinet de traduction, il serait presque impossible pour les personnes monolingues d’élargir leurs connaissances des problèmes de santé publique mondiaux.