Les effets thérapeutiques de la consommation du cannabis

Le cannabis se retrouve parmi les drogues le plus souvent utilisées dans la classe des cannabinoïdes. Les chinois avaient l’habitude de la le consommer dès l’Antiquité, en vue de ses effets thérapeutiques dans l’amélioration des migraines, des douleurs menstruelles ou abdominales. A présent, le cannabis a commencé à être utilisé dans les traitements contre le cancer, dans le but d’éliminer les états de vomissement et les vertiges. Les médecins attirent l’attention sur le dosage de la drogue dans le cas des traitements contre le cancer, qui ne devra par dépasser la quantité modérée tolérée normalement par l’organisme, en fonction de la quantité et du type des agents utilisés dans le processus de chimiothérapie.
Il est également bon de savoir que, lorsque le cannabis est assimilé dans l’organisme par le biais de cigarettes, la drogue est rapidement assimilée au niveau du sang, en arrivant ensuite aux poumons. A partir de ce moment-là, dans un intervalle qui peut durer de cinq à dix minutes, la substance chimique la plus active contenue par le cannabis, c’est-à-dire la delta-9-THC, arrive au niveau du système cérébral. Son effet maximum est atteint au bout d’une heure de la consommation et peur durer jusqu’à quatre heures.

Dosage recommandé et précautions

Etant donné que, malgré les effets bénéfiques en ce qui concerne le traitement contre le cancer du cannabis, c’est toujours classé parmi la classe des drogues, donc le dosage optimal pour un effet curatif n’a pas encore été établi. C’est qu’il est certain est que son intensité est établie à une valeur de delta-9-THC, qui arrive au niveau de l’organisme du consommateur. Ainsi, lors de l’administration, le consommateur lui-même peut en fixer l’intensité, en établissant les intervalles exacts d’inhalation, la quantité de la fumée, tout comme la période de rétention à l’intérieur des poumons.
Quant à l’administration par voie orale du cannabis, le patient doit tenir compte du fait que le taux d’absorption au niveau de l’estomac et inférieur au taux d’absorption au niveau des poumons. Un premier dosage ne devra pas dépasser 5 mg.
Source: cliquez ici




Share:

Comments are closed.