Généralités cataracte

La cataracte est un film opaque et mince apparu dans le cristallin, qui bloque le passage du faisceau de lumière vers la rétine (composant nerveuse du globe oculaire où se forme l’image), ce qui provoque des problèmes de vision.
Il est important pour les parents d’observer les divers troubles de vision chez les enfants pour l’identification précoce de la cataracte (cataracte juvénile) ou d’autres maladies oculaires.

Causes cataracte

La cataracte se produit à cause de l’opacité du cristallin (la lentille du globe oculaire).

Certains facteurs prédisposent à la maladie, à savoir:
– La vieillesse, le vieillissement (cataracte sénile)
– Une exposition excessive aux rayons ultraviolets (UV), à savoir, la lumière naturelle, l’exposition artificielle (salons de bronzage)
– Le diabète sucré, le diabète en particulier décompensée (avec une glycémie élevée)
– Autres maladies oculaires: le glaucome (augmentation de la pression intra-oculaire), une uvéite chronique, la rétinite pigmentaire (une maladie dégénérative des cellules bâtonnets et des cônes de la rétine) ou le décollement de la rétine
– Le traitement chronique avec des corticostéroïdes (de puissants anti-inflammatoires)
– L’exposition fréquente ou le traitement aux rayons X
– Dans les familles (facteurs génétiques), certaines personnes héritent une prédisposition pour la cataracte
– La vitrectomie (retrait du fluide de l’intérieur du globe oculaire), en particulier chez les personnes de plus de 50 ans. Des études montrent que plus de 80% des personnes ayant une vitrectomie, développent de la cataracte entre 6 mois et 3 ans après la chirurgie initiale
– Les blessures aux yeux, une cause moins fréquente de la cataracte, en particulier chez les enfants communs

Facteurs de risque

– La vieillesse;
– L’origine ethnique, à un risque accru chez les Amérindiens et les Afro-Américains;
– Les femmes, bien que ce n’est pas prouvée pour tous les types de cataracte;
– Des antécédents familiaux (génétique), en particulier chez les personnes qui souffrent d’autres maladies héréditaires. Ces personnes ont un risque de développer la maladie jusqu’à 50%. Les maladies héréditaires associées à la cataracte incluent: la dystrophie myotonique (la dystrophie musculaire la plus fréquente des adultes) et de la galactosémie (une maladie rare, qui touche au métabolisme du galactose);
– La couleur de l’iris, d’une raison inconnue, predispose à des cataractes les personnes aux yeux brun foncé ou noirs.
Certaines maladies chroniques augmentent le risque d’apparition de la cataracte. Parmi ceux-ci on nombre les plus importants:
– Le diabète sucré. Les patients atteints de diabète ont un risque accru de développer des cataractes, à travers des blessures survenues à la suite de l’hyperglycémie chronique (taux de glucose sanguin élevé);
– Le glaucome. Certains médicaments utilisés pour traiter le glaucome augmentent le risque de cataractes. Le traitement chirurgical du glaucome peut aussi augmenter le risque de cataracte;
– L’hypertension artérielle. Il existe un lien entre l’hypertension et les cataractes, mais sans connaître le mécanisme physiopathologique exact .
Autres facteurs de risque
– Le tabagisme. Les fumeurs ont un risque plus élevé de cataracte, parce que la fumée affecte le cristallin par les radicaux libres et les substances toxiques libérées lors de la fumaison. Les radicaux libres peuvent endommager n’importe quelle type de cellule, y compris les cellules du cristallin;
– Les infections survenant pendant la grossesse peuvent affecter le foetus, de sorte que la rubéole ou la varicelle peut causer des cataractes après la naissance;
– La lumière ultraviolet (UV), en particulier de type B (UVB) peut causer des cataractes. Des études ont montré que l’exposition prolongée aux rayons UVB provoque la cataracte accidentelle ou professionnelle après un certain temps;
– La consommation d’alcool et surtout chronique a été définie par les différentes études comme cause des cataractes;
– Les corticoïdes (médicaments anti-inflammatoires puissants), utilisés en particulier chez les patients atteints de maladies du système immunitaire, asthme ou emphysème (les deux dernières maladies en utilisant des corticostéroïdes inhalés)
– L’hypertriglycéridémie (taux élevés de triglycérides dans le sang) qui se déposent dans les petits vaisseaux peut aggraver la cataracte;

Certains symptômes peuvent signaler une aggravation de la cataracte ou l’apparition de complications graves:
– La douleur sévère des yeux;
– Une vision double ou la perte soudaine de la vision (amaurose fugace).

Il este nécessaire de consulter l’ophtalmologiste dans ces situations:
– La nécessité de changer fréquemment les lentilles des lunettes;
– Une vision double, vision floue, apparue progressivement;
– Une vision lourde pendant la journée, en raison de la fotofobiei (sensibilité prononcée à la lumière);
– Difficile de conduire la nuit en raison d’une sensibilité accrue aux lumières du trafic;
– Les troubles visuels qui affectent les activités quotidiennes.
Pour les adultes qui souffrent de cataractes il est recommandé un examen ophtalmologiques à une période spécifiée par le médecin de famille.
Symptômes
Dans la plupart des cas la cataracte peut causer des troubles de vision, tels que:
– Une vision floue, lente, incertaine;
– La photophobie (ne supporte pas la lumière) naturelle ou artificielle. Conduire est également difficile en raison de l’inconfort visuel causé par les phares de la circulation;
– La nécéssité de changer relativement fréquente des lentilles de lunettes;
– Une vision double;
– Des difficultés dans les activités quotidiennes en raison des troubles de la vision.

Il est important pour les parents d’observer les divers troubles de vision chez les enfants pour l’identification précoce de la cataracte (cataracte juvénile) ou d’autres maladies oculaires.

Consulter un médecin
Le diagnostic de la cataracte, surtout au début, ne nécessite pas un traitement médical ou chirurgical, il suffit de de suivre attentivement la maladie. Les forts troubles de la vision, qui affectent les activités quotidiennes et prédisposent aux accidents divers, nécessitent un traitement chirurgical.
Les problèmes de vision peuvent être évalués par:
– L’ophtalmologue;
– L’optométriste;
– L’infirmière;
– Le médecin de famille;
– Le médecin généraliste;
– Le pédiatre.

Bien que les troubles visuels peuvent être évalués par plusieurs personnes travaillant dans le domaine médical, seul un ophtalmologiste peut traiter la cataracte.

Des investigations

Le diagnostic de la cataracte est basé sur les antécédents médicaux et un examen clinique. Celui-ci vise à éliminer les autres maladies possibles qui peuvent provoquer des troubles de la vision et de confirmer le diagnostic de la cataracte.
Dans le cas des troubles de la vision qui ne peuvent être corrigées chirurgicalement, l’ophtalmologiste devrait procéder à un examen approfondi de l’œil pour évaluer la qualité de la vue et aussi la qualité de vie.

Le diagnostic

Pas besoin d’un test screening (test effectué en masse pour la détection précoce de la maladie) pour détecter la cataracte, car la plupart des adultes qui ont des cataractes sont présents, même dès les premiers symptômes pour effectuer un examen des yeux. Cependant, les parents ayant des enfants qui présentent différents troubles de la vision, doivent consulter un ophtalmologiste pour confirmer ou infirmer le diagnostic de la cataracte.

Le traitement de la cataracte

La chirurgie est la seule méthode utilisée actuellement pour traiter les symptômes causés par la cataracte. Cette opération consiste en enlever le cristallin (la lentille naturelle de l’oeil), endommagé par la cataracte. Normalement, le cristalin est destinée à focaliser le faisceau lumineux qui passe ensuite par les autres composantes de l’œil pour atteindre la rétine, où il forme l’image. Le cristallin peut être remplacé par une pièce artificiel similaire, appelée implant intraoculaire ou à la place de celui-ci peut être utilisé une lentille de contact ayant une fonction identique.
La chirurgie est nécessaire seulement après quelques mois ou années après l’apparition. Pendant ce temps, les patients corrigent ce défaut avec des lunettes ou des lentilles de contact spéciales.

Le traitement de la cataracte juvénile dépend de la façon dont celle-ci interfère avec le développement normal du sens visuel.
Dans certains cas, la chirurgie chez les personnes atteintes de cataracte est nécessaire pour d’autres pathologies oftalmologiques associées, telle que la rétinopathie diabétique ou la dégénérescence maculaire. En outre, dans certains cas, la cataracte doit être opérée par un ophtalmologiste spécialisé dans les maladies de la rétine et du nerf optique.
Souvent, il y a un malentendu à propos de la cataracte, de sorte que les dernières années on a mis au point plusieurs campagnes d’information pour les personnes atteintes de cataracte. Il est important de savoir que la chirurgie est nécessaire seulement dans le cas où les troubles visuels sont graves et affectent les activités quotidiennes.
Puisqu’ils craignent de perdre complètement la vue, certains patients âgés veulent pratiquer la chirurgie, bien que le résultat de l’examen ophtalmologique ne le recommande pas et ce problème pourrait être corrigé à l’aide des lunettes ou des lentilles spéciales. Dans ces cas, il n’est pas justifié le risque de la chirurgie (plus grand chez les personnes âgées, qui peuvent y associer d’autres maladies).
Le patient avec cataracte est le seule à décider si les symptômes sont suffisamment sévères et elles affectent sa vie personnelle, de sorte que la chirurgie soit nécessaire.

Evolution
La cataracte peut rester douce et peut passer souvent inaperçue. La plupart des cas de cataracte ne causent pas des déficiences visuelles graves et n’a donc pas besoin d’être enlevée.

Dans certains cas, la fatigue oculaire et l’évolution chronique peuvent provoquer:
– La cataractes grave ayant une déficience visuelle sévère affectant les activités quotidiennes (conduite, lecture,etc.)
– La cécité est une complication rare. La chirurgie est habituellement effectuée avant l’apparition des complications si graves
– Le glaucome
– La progression de la maladie est liée à l’opacification du cristallin. Quand celui-ci devient totalement opaque, le traitement chirurgical est indiqué
– La cataracte des enfants (juvénile) est rare mais extrêmement sévère. Si le cristallin opacifiée arrête le cours de la lumière vers la rétine, le centre optique visuel (situé dans le lobe occipital) ne se développent plus normalement, ce qui provoque l’amblyopie (mauvaise vue) qui persiste aussi après la chirurgie de la cataracte.